« L’animal est une personne », un film sur la souffrance animale

Ce film, écrit par Franz-Olivier Giesbert, et réalisé par Gilles de Maistre, alerte sur la souffrance animale et dresse le constat alarmant du décalage entre l’élevage tel qu’il est majoritairement pratiqué en France, et la connaissance qu’en ont les consommateurs.

Depuis longtemps, l’agriculture est devenue une industrie. Agneaux, veaux, vaches ou cochons sont élevés et abattus dans des conditions que la plupart d’entre nous préfère ne pas connaître. La souffrance animale, pourtant prouvée, est largement évacuée par les producteurs de viande qui exploitent les animaux comme une matière première dénuée de conscience.

Franz-Olivier Giesbert a rencontré des éleveurs prévenants, des chercheurs ou des bouchers en rupture avec la filière industrielle, qui ont compris que la qualité de la viande va de pair avec le bien-être des bêtes que l’on envoie à l’abattoir, et qu’il est urgent de changer les méthodes industrielles actuelles. Optimiste, FOG démontre que manger moins de viande, mais en manger mieux, tout en respectant l’animal, reste possible.

Un documentaire qui permettra aux végétariens de se conforter dans leur choix et à ceux qui ne le sont pas d’appréhender la question de la souffrance animale et de la surconsommation sous un angle nouveau.

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :